Bon pied bon oeil

Publié le par electrone

shoesaddict_effected.jpg_effected.jpg_effected.jpg

"- Non non pas d'addiction. Ah si peut-être le chocolat. Si je n'ai pas une tablette d'avance à la maison je vois rouge ou je file illico en acheter une.
- C'est tout ? Cherches encore ? Les chaussures ?

- Non franchement les chaussures pas tant que ça, je pense qu'il y a pire que moi. Oui bon c'est vrai j'ai beaucoup de paires de chaussures mais comme tout le monde.
- Ben non tu sais qu'il y a des gens qui ont deux voire même une paire de chaussures par saison ?
- Pfiou ça me paraît dingue !

- Tu sais aussi qu'il y a des gens qui attendent que leur paire de chaussures craque, que le cordonnier ait prononcé la fin de vie pour qu'ils se décident à en racheter une nouvelle paire ?
- Tu déconnes !"

Faut avouer que c'est pas facile les chaussures. Je ne sais pas comment vous fonctionnez vous. Perso je n'ai jamais la bonne paire. Celle qui a le confort qui va bien, le talon qui a de l'allure, ni trop épais, ni trop fin, ni trop haut, ni trop plat, la longueur, la cambrure, la peausserie dont on est fière, le patinage du cuir qui tue, bref ce genre de détails qui vous rendent le pied joyeux.
Moi tous les matins quand je m'habille je n'ai jamais la paire de souliers qui va avec ma tenue pour une journée entière. Alors je cherche, j'achète, Je stocke. Des fois je jette, je revend, je redonne parce que je ne peux pas vous garder toutes mes petites chéries.
Hier soir, je me décidais à aller dans quelque magasin "sordide" de grande distribution. J'étais à la recherche d'une paire d'escarpins jetables pour une soirée jetable donc pas très encline (au féminin enclin ça fait bizarre) à dépenser lourd.
Une fois devant l'entrée, alors que le magasin était rempli de clients la porte automatique à mon arrivée devint muette. Je reculais, tentais une deuxième approche sans succès. J'étais furax. Je fis un grand sourire au vigil qui vint m'ouvrir en me disant "Rentrez Madame mais faites vite on ferme dans 10 minutes". "Ok, j'en ai à peine pour 5" lui répondis je hypocrite. Les chaussures c'est sacré ça mérite bien un petit fayotage de circonstance. Il me restait à peine 2 minutes avant la fermeture. Quand soudain dans le rayon braderie je tombais nez à nez avec une paire de boots kaki cloutés qui sonnait vraiment bien.
Le vigil zélé qui s'occupait d'évacuer les récalcitrants m'observait en tête de gondole "Madame, regagnez les caisses nous fermons le magasin".Tant pis pour les escarpins kleenex. A nous deux les boots kaki. En plus du kaki mes pieds n'en avaient encore jamais vu.
Pour ma soirée, j'ai mis mes sempiternelles indémodables et inconfortables vernis Repetto à plateforme.
Je suis dans mes boots comme dans des chaussons, bon pied bon oeil...

Photo : Boots BESSON CHAUSSURES

Commenter cet article