Fan de Chilly

Publié le par electrone

Chilly-Gonzales2.jpg

 

Le problème à Toulouse c'est que l'on peut parfois passer à côté de grands événements par manque
de communication. La preuve dimanche soir à la Halle aux Grains, j'ai vu le plus beau concert que j'ai
jamais vu et je n'arrête pas de me dire que j'aurais pu passer à côté de ce moment exceptionnel.
Car rater Chilly Gonzales, c'est un peu comme passer à côté de son âme soeur, c'est juste impossible.


Je connaissais Chilly Gonzales, mais je ne l'avais jamais vu en concert, et là j'ai découvert un
génie, il mélange la musique, l'humour, le décalage, tout est bien dosé et ne sonne pas faux.
Je suis bluffée comme jamais je ne l'ai été en concert.

Sa musique est avant-gardiste et bouscule tous les codes de la musique actuelle.
Sur scène, c'est un déballage de curiosités qui fini par un détournement de musiciens, un violoniste
se retrouve pianiste et un violoncelliste joueur de trompette sur un Ipad.
Mention spéciale aussi pour son look classieux avec son peignoir en soie et ses pantoufles!

 

Pour ce qui est du problème de communication sur les concerts et autrès évènements culturels à
Toulouse je ne vois pas de solution, à part le réseautage, les tracts à bien regarder et à ne pas enfouir
au fond de son sac.


 

Commenter cet article