Mon lipstick ce héros

Publié le par electrone

chanel_effected-1.jpg

 

Mon rouge à lèvres c’est un peu comme mon sac à mains, il m’accompagne partout , il change de couleur avec mon humeur,  même quand il s’agit d’aller chercher des pains au lait (toujours les mêmes) au coin de ma rue, je suis peinte.
Peinte c’est le mot car mon rouge à lèvres je l’applique religieusement au pinceau, oui madame, je n’applique jamais le raisin directement sur les lèvres, trop vulgaire !
Si je vous parle de mon bâton de rouge c’est que je veux en venir quelque part.
Quand on aime quelque chose on devient pointilleux. J’adore tellement le risotto que je peux dire immédiatement rien qu’en soulevant les grains à la fourchette s’il est réussi ou pas, pour la crème brûlée c’est pareil à l’apparence du caramel grillé, je peux prévoir si on va passer un bon moment ou si on va s’emmerder.
Bref, j’ai essayé moult rouge à lèvres de différentes textures et de différentes marques pour en arriver systématiquement au même résultat, à la mi-journée mes lèvres s’effritaient et la couleur virait.
Jusqu’à ce jour. Je fais un passage rapide sur le stand Chanel d’un grand magasin pour y acheter un crayon pour les yeux et la conseillère sûrement dépitée par l’état de mes lèvres me fait essayer un rouge à lèvres de la gamme.
Sur le coup couleur fabuleuse, confort incroyable, fini impeccable, je roule en Jaguar. A la fin de la journée, toujours le même éclat et pas une seule peau morte.
Et là je dis chapeau bas à tous les chercheurs de l’industrie cosmétique pour arriver à trouver sur un produit aussi banal que le rouge à lèvres le truc qui fait mouche. La texture, la couleur, le maintien, le petit supplément d’âme qui font la différence. Tout simplement spectaculaire.
S’il est un luxe dont je ne peux aujourd’hui plus me passer ce sont mes rouges à lèvres Chanel.

(Photo : rouge à lèvres Chanel)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article